Compassion sélective.

Comme si son silence face aux massacres de Duékoué, Nahibly, Gitrozon, Adebem et Anonkoua-Kouté par les soudards de Dramane Ouattara n’était pas suffisamment grave, comme s’il était dans sa nature de plaire encore et toujours à ces voyous et criminels qui ont pris la Côte d'Ivoire en otage, Jean-Pierre Kutwã a ajouté, ce 30 décembre 2019, la discrimination à une collusion de 10 ans avec un régime vomi et honni en “suppliant” Ouattara “de faire sortir de prison ceux qui ont été arrêtés dernièrement”. Et les autres, c’est-à-dire, tous ceux qui croupissent en prison depuis 2011, ne méritent-ils pas, eux aussi, la compassion du conseiller attitré de Dramane Ouattara ? N’ont-ils pas le droit de respirer l’air de la liberté ? Sont-ils moins importants que les partisans de Soro ? Sont-ils des animaux ? Et puis, entre nous, sont-ils plus coupables que tous les comzones incultes que Monsieur Ouattara a promus et enrichis ? La Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation (CDVR), pour laquelle on décaissa des milliards de F CFA mais dont le rapport ne fut jamais publié, soutient-elle que seuls les pro-Gbagbo ont commis des crimes entre 2002 et 2011 ?