Condamnations en France

Trois ans de prison avec sursis et confiscation de biens pour s'être, frauduleusement, bâti en France un patrimoine considérable : la justice française a rendu, vendredi, 27 octobre, un premier jugement très attendu dans l'affaire des "biens mal acquis", à l'encontre du vice-président de Guinée équatoriale, Teodorin Obiang Nguema Mangue. En gros, le juge a suivi les réquisitions du procureur dans cette affaire.