Délégation de chefs d'Etat de la CEDEAO.

Les dirigeants ouest-africains dépêchés à Banjul pour tenter de convaincre Yahya Jammeh de reconnaître sa défaite à l'élection présidentielle et céder le pouvoir ne sont pas, encore, parvenus à un accord en ce sens. Au mieux, Jammeh souhaiterait un partage du pouvoir. Et rien n'indique qu'il va partir comme le lui demande la CEDEAO.