DCT

La colonisation est terminée, pense-t-on, à juste titre, à Djibouti. Le 22 février 2018, en effet, l’Etat djiboutien a mis fin, de manière anticipée, à la concession du terminal à conteneurs de Doraleh, attribuée en 2006 à la société Doraleh Container Terminal (DCT), entreprise contrôlée de facto par l’actionnaire minoritaire DP World. L'affaire connaît, aujourd'hui, quelques rebondissements.