Djihadisme.

Après avoir été critiqué (avec raison) pendant de grosses manifestations de jeunes organisées au Niger et au Mali, les soldats de Barkhane se réveillent enfin. Le communiqué qui nous est envoyé en date du 12 juin et que nous exploitons seulement aujourd'hui, alors qu'il a fait l'objet de nombreux commentaires dans la presse, montre que nous apprécions fortement l'attitude de fermeté de Barkhane à l'endroit des terroristes et ceux qui les aident, de près ou de loin, dans leur basse besogne.

Partout, dans le monde, les Etats-Unis affichent leurs principes de démocratie et de liberté, valeurs dites universelles qu'ils entendent, parfois, imposer, par la force, à la terre entière. La défense de ces idéaux fait qu'ils sont présents sur les cinq continents, investissant des sommes considérables pour, disent-ils, assurer leur sécurité et leur bien-être. A croire que cette sécurité et ce bien-être ne s'obtiennent qu'en restreignant la même chose chez d'autres. Il y a quelques années, les chefs d'Etat africains arrivaient encore à résister à l'implantation d'une base américaine en Afrique. Plusieurs chefs d'Etat et non des moindres, exercèrent, par exemple, de fortes pressions sur la présidente du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf, pour qu'elle n'accueille pas une base militaire US dans son pays. Mais, par la suite, il y a eu un relâchement accentué par la montée des groupes fondamentalistes musulmans qui constituent une menace non seulement pour les intérêts américains, mais aussi et surtout, africains. Du coup, on a vu les bases américaines pousser comme des champignons sur le continent. Cela dit, ces bases américaines (contrairement aux bases françaises qui soutiennent au premier chef des régimes politiques) sont-elles le meilleur moyen de combattre le djihadisme en Afrique ? Arrivent-elles à éradiquer le djihadisme où elles sont implantées ? Combattent-elles, militairement, les terroristes ? Ne sont-elles pas comparées au miel qui attire les abeilles en ce sens que leur implantation quelque part entraîne des attaques de toutes natures des djihadistes au nom de la guerre que les deux parties se mènent ?