Dr Akinwumi A. Adesina

Le 11 novembre 2019, le président de la BAD (Banque africaine de développement), Dr Akinwumi A. Adesina, a prononcé un discours à l'ouverture du Forum pour l'investissement en Afrique, à Johannesburg, en Afrique du Sud. En présence des présidents d'Afrique du Sud, Cyril Ramaphosa, du Rwanda, Paul Kagame, du Ghana, Nana Akufo-Addo, du Mozambique, Filip Nyusi, représenté par le premier ministre, Carlos Agostinho do Rosario, de Tanzanie, John Magufuli, représenté par le ministre Philippe Mpango, du Congo-Brazzaville, Denis Sassou-Nguesso, représenté par le ministre, Jean-Jacques Bouya, de la RDCongo, Félix Tshisekedi, représenté par son directeur de cabinet, Vital Kamerhe, du premier ministre de la province de Gauteng, David Makhura, du président de la Commission de l'Union africaine, Moussa Faki Mahamat, représenté par Ibrahim Mayaki, du ministre des Finances et gouverneur de la Banque africaine de développement pour l'Afrique du Sud, Tito Mboweni, et de sa « chère grande sœur, Nkosazana Dlamini Zuma, ministre de la Gouvernance coopérative et des Affaires traditionnelles », ainsi que, d'éminentes personnalités de multiples provenances, le président de la BAD a envoyé un message fort à l'Afrique et au monde entier. D'autant que, ces derniers mois, l’Afrique fait la une des médias, et pour les bonnes raisons : Le premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, a été déclaré lauréat du Prix Nobel de la Paix. Les Springboks d’Afrique du Sud (l'équipe nationale de rugby), sous la houlette du capitaine (noir) Siya Kolisi, ont remporté la coupe du monde au Japon.