Emprisonnement de Jacques Mangoua

Le président du conseil régional du Gbêkê (Centre de la Côte d'Ivoire), Jacques Mangoua, qui a clamé son innocence, a été condamné, jeudi, 3 octobre, à cinq ans de prison ferme pour détention illégale de munitions de guerre par le tribunal correctionnel de Bouaké. Son parti, le PDCI-RDA, demandait, purement et simplement, sa libération, les munitions ayant été placées à son insu chez lui. Le pouvoir, lui, ne l'entendait pas de cette oreille, la sévérité de la peine étant, aussi, pédagogique : elle démontrerait aux autres membres ex-RHDP du PDCI que le fait d'avoir rejoint l'ancien président de la République, Henri Konan Bédié, n'est pas une bonne affaire pour leur propre carrière politique.