Exxpulsion des immigrés africains.

Les autorités israéliennes ont commencé, dimanche, 4 février, à distribuer des lettres à des milliers de migrants africains en situation irrégulière, leur ordonnant de partir d'ici la fin du mois de mars sous peine d'être emprisonnés, selon une porte-parole du service de l'Immigration. La question mérite d'être posée : Israël est-il, vraiment, l'ami de l'Afrique qu'il prétend être ?