Génocide rwandais.

L’ancien premier ministre français, Edouard Balladur, a annoncé ce lundi, 04 janvier, l’ouverture prochaine de ses archives sur le Rwanda, à quelques semaines de la remise d’un rapport d’historiens sur le rôle controversé de Paris pendant le génocide de 1994. Pourquoi Balladur prend-il les devants comme s'il avait quelque chose à se reprocher ?

Le général français, Jean-Claude Lafourcade, a été entendu en janvier à Paris comme témoin assisté par un juge sur le rôle et l'attitude de la force française Turquoise lors du génocide de 1994 au Rwanda.