Ministère de l'Intérieur.

La France était, en 2019, le troisième pays hébergeur de contenus à caractère pédopornographique dans le monde derrière les Pays-Bas et les Etats-Unis. C’est qu’a indiqué, mercredi 27 mai, l’association, Point de Contact, premier pourvoyeur de signalements auprès des autorités françaises, dans un communiqué diffusé le même jour.