Mort de Joseph Djimrangar Dadnadji

Le président du Tchad, Idriss Déby Itno, vient de se débarrasser d'un adversaire politique encombrant. A moindre frais : Joseph Djimrangar Dadnadji, qui avait été premier ministre du Tchad en 2013 avant de passer à l'opposition, est mort, mardi, 31 décembre, à 65 ans, de suite d'un accident vasculaire cérébral (AVC), a annoncé mercredi, 1er janvier, un responsable de son parti. Déby aurait pu le sauver s'il avait accepté sa moindre évacuation sanitaire même au Cameroun voisin où les structures hospitalières sont, nettement, mieux équipées. Peut-être que le dictateur tchadien aurait juste dit : « Bon débarras » ! justifiant le fait qu'il l'ait laissé mourir sans assistance ni accompagnement réel, de façon délibérée.