NDI

Alors que l'opposition unie déclare depuis des semaines que l'élection du 31 octobre 2020 ne se tiendra pas en Côte d'Ivoire à cause des raisons qu'on sait, l'Union africaine (UA), la CEDEAO, l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), la National Democratic Institute (NDI), ont, d'ores et déjà, entrepris de dépêcher des observateurs en Côte d'Ivoire pour observer une élection qui n'aura pas lieu. Une précipitation très suspecte. D'où la cinglante mise en garde du porte-parole de la désobéissance civile, Pascal Affi N'Guessan, qui a dénoncé cette complaisance plus que coupable des organismes qui courent en Côte d'Ivoire toucher des perdiems et donner quitus au « menteur d'Abidjan », organisateur d'une élection dont le résultat est connu d'avance et à laquelle il n'a pas, légalement, le droit de se porter candidat.