Normalisation des relations

La pression de Washington est passée par là. Le candidat Trump voulait un Oui avant le 3 novembre, date de l'élection présidentielle américaine. Conséquence de cette forte pression américaine, le pouvoir politique soudanais reste, profondément, divisé sur la question. Car reconnaître Israël, quoi qu'on dise pour un Etat arabe, n'est pas une histoire simple.