Perquisition de la police

Ca ne va pas bien à la Commission électorale kényane. Le parquet kényan a ordonné à la police et à l'agence anti-corruption d'enquêter sur elle pour "irrégularités" et actes "illégaux" présumés commis dans le déroulement de la présidentielle d'août, qui a été invalidée.