Racisme

Les Français ont-ils la mémoire courte ? A voir comment ils traitent les Africains dans leur pays, il y a lieu de se poser cette question. Les deux guerres mondiales ne sont pourtant pas loin des souvenirs. Qui ne se rappelle que les deux victoires françaises furent préparées en Afrique et que les combattants africains y prirent une part notable ? Aujourd'hui où la France a consacré son amitié avec le pays qui la dominait hier, l'Allemagne, elle a oublié ceux qui étaient là pour l'aider à ne pas se coucher : les combattants africains. Cherchez les noms de combattants africains morts pour la France. Vous ne trouverez (à peu près) rien. Quelle ingratitude !

Désormais, dans les relations Afrique-Chine, il y aura, l'avant et l'après-Covid-19. Demain et après-demain, quand le président chinois, Xi Jinping, s'adressant aux chefs d'Etat africain, leur donnera de son démagogique « Mes Chers Frères », comme s'il était nègre comme eux, on ne le prendra plus au sérieux. Même si la Chine est loin de l'histoire coloniale de l'Afrique, le racisme des Chinois est du même ressort que celui des Occidentaux. Pour les uns comme pour les autres, c'est le très riche sous-sol africain qui les intéresse, sans oublier, les essences forestières, mais, pas l'amitié et la fraternité entre les peuples, comme on aurait pu penser des Chinois.

Après la mort de George Floyd, le groupe des pays africains à l'ONU, demande l’établissement d’une commission d’enquête internationale indépendante sur le « racisme systémique » aux États-Unis.

Vendredi, 12 juin, soir, un Africain-Américain de 27 ans, Rayshard Brooks, a été tué, à Atlanta, lors d'une arrestation, qui a mal tourné. Le policier qui a tiré sur lui a été relevé de ses fonctions et la cheffe de la police d'Atlanta, Erika Shields (20 ans de direction de cette police), a, immédiatement, rendu sa démission à la maire d'Atlanta, Keisha Bottoms, qui l'a acceptée. La justice va, normalement, suivre son cours, sous la surveillance des mouvements et organisations non racistes, qui font face aux racistes du gouvernement et de la police depuis le décès de George Floyd.

Ancien premier ministre du Bénin (présidence de Yayi Boni), Lionel Zinsou n'est plus à présenter. Il a plusieurs casquettes : brillant économiste et financier accompli, il est aussi un homme politique et grand spécialiste de la culture, créateur d'un musée célèbre au Bénin que dirige sa propre fille. Dans le texte ci-dessous, il dit son émotion après le choquant assassinat de George Floyd.

L'ex-patronne de l'Alliance démocratique (DA), le principal parti d'opposition en Afrique du Sud, Helen Zille, a provoqué, jeudi, 16 mars, une tempête sur les réseaux sociaux pour avoir défendu les aspects positifs du colonialisme dans une série de tweets rageurs. Visiblement, la reconversion est difficile quand, pendant des années, on a milité pour des causes racistes. Chassez le naturel, il revient au galop !

Les Négro-Mauritaniens demandent aux participants au 27ème Sommet de la Ligue arabe, qui s'ouvre ce lundi, 25 juillet 2016, à Nouakchott (capitale de l'esclavage), à prendre à bras le corps, la question de l'esclavage, du  racisme, de l'exclusion,    qui frappent  les Noirs dans les pays qu'ils dirigent. 

Nous diffusons, en français, l'intégralité de l'interview du président de IRA (Initiative de résurgence du mouvement abolitionniste), Biram Dah Abeid, réalisée, en langue arabe et publiée, sur le site internet, Nouakchott.com. A peine sorti de prison, Biram Dah Abeid a repris le combat contre l'esclavage et le racisme, qui frappent les Noirs de Mauritanie. Après avoir passé 555 jours en prison, il se trouve, actuellement, aux Etats-Unis, avec Brahim Bilal Ramdhane, à l'invitation du secrétariat d'Etat.

Un jeune professeur congolais a été tué à coup de pierres et de briques par trois hommes, à New Delhi. Les Africains sont, fréquemment, victimes d'attaques racistes, dans ce pays, ce qui ne fait ni chaud ni froid à leurs dirigeants.