Sassou Nguesso

Sassou Nguesso, Pierre Nkurunziza et Paul Kagame, sont, tous, des partisans du troisième mandat. Mais celui-ci ne leur apporte pas que du bonheur. Sassou qui en sait quelque chose invite à se serrer les coudes, devant l'adversité.

Denis Sassou Nguesso voulait nommer un premier ministre et lancer sa nouvelle constitution en novembre 2015. Il n'a pas pu le faire, voyant comment l'hostilité est forte contre son très controversé texte. Maintenant, il veut suivre un autre chemin, moins, périlleux. Lisez plutôt.

Le numéro 428 du 1er au 15 décembre, encore en vente pour quelques jours, est fidèle à la légende du bimensuel : incisif et irrespectueux envers ceux qui gouvernent le monde.

Impulsé par Denis Sassou Nguesso, qui, finalement, s'est retrouvé, tout seul, à Libreville, avec Ali Bongo Ondimba, le Sommet de la CEEAC qui devait, normalement, réunir 11 chefs d'Etat, n'en a réuni que deux.

Après son entretien avec le président congolais, le 7 juillet à, l'Elysée,  François Hollande a « salué la mobilisation de la République du Congo en faveur du succès de la Conférence de Paris sur le climat ». Mais de quelle manière Sassou Nguesso s'est-il donc mobilisé pour être ainsi salué ?

Les Congolais demandaient à François Hollande de prendre position. Comme Salomon, dans la Bible, il a parlé, ce mercredi, 21 octobre, sans donner satisfaction.

CONGO-BRAZZAVILLE : Le discours de Sassou Nguesso annonçant la tenue du référendum tant décrié
Pendant un quart d'heure, dans le journal télévisé de 20 h 00, heure de Brazzaville (19 h 00 GMT), le président, Denis Sassou Nguesso, a annoncé, mardi, 22 septembre, la tenue d'un référendum afin de modifier la constitution. Objectif : briguer un troisième mandat en 2016.
Les députés congolais ont une bouche mais ne parlent pas, comme dit le psaume 115

Nous avons vu, au cours de la précédente partie, comment Renard Sassou Nguesso veut tourner en bourriques ses renardeaux devenus grands et comment ceux-ci ne veulent pas se laisser ainsi traiter.

Marien Ngouabi et Denis Sassou Nguesso : le deuxième a dévoré le premier
Créé le 31 décembre 1969 par feu commandant, Marien Ngouabi, le PCT (Parti congolais du travail), alors, d'obédience marxiste-léniniste, a, toujours, été un parti en crise, une tanière au sein de laquelle (...)
Paul Tédga
Le président du Bénin, Yayi Boni, s'est entretenu, à l’Elysée, mardi, 18 août, matin, avec le président français, François Hollande (...)