Sidiki Diakité.

Il ment comme il respire, Alassane Ouattara. On ne saura donc jamais si la suspension de la campagne de 72 heures qu'il vient de décréter est due à l'accident de son hélicoptère ou à la mort de son ministre, Sidiki Diakité. En effet, nos sources signalent que son hélicoptère aurait frôlé la catastrophe hier, quand son hélice s'est détachée alors que l'appareil s'apprêtait à atterrir à Abengourou. Résultat : zéro mort mais beaucoup de blessés. Cela dit, on partage la douleur de la famille du ministre de l'Administration du territoire et de la Décentralisation à qui nous adressons nos condoléances très attristées. Au regard de son âge, on a besoin de demander à Allah le Très Miséricordieux s'il ne pouvait pas le laisser encore auprès des siens ? Mais c'est lui qui donne. Et c'est lui qui reprend. Alors on s'incline devant sa volonté.