Université privée de Marrackech.

Le dictateur 5 étoiles, Denis Sassou-Nguesso, a une gouvernance alambiquée. Alors qu'il reçoit en grandes pompes, à Brazzaville, du 27 au 29 octobre, à l'occasion de la commémoration du 80e anniversaire du « Manifeste de Brazzaville », il laisse ses enfants mourir de faim au Maroc. Si on ne sait pas exactement ce qu'est le « Manifeste de Brazzaville », on imagine que cette rencontre coûtera beaucoup d'argent au trésor public, le dictateur ayant dépêché son lobbyiste préféré, Jean-Yves Ollivier, auprès de plusieurs de ses homologues.